Hong Suk Cheon n’a pas peur d’évoquer son homosexualité à la télévision

2012-03-14 17:18:25 2012-07-02 12:54:33

Malgré la mise en avant du fanservice et de la bromance, l’homosexualité reste tabou dans l’industrie du divertissement coréen, et même dans la société en général.  Hong Suk Cheon est considéré comme la personnalité gay la plus influente depuis quelques années en Corée.

C’est au cours d’une émission en 2000 où un animateur lui a demandé sur le ton de la plaisanterie s’il préférait les hommes que Hong Suk Cheon a fait son coming out indirectement en répondant par un oui sincère. Si cette partie a été coupée au montage, un journaliste présent lors du tournage l’a contacté par la suite pour une confirmation et l’acteur a choisi de ne plus se cacher.

Du jour au lendemain, ses contrats radio et TV ont tous été annulés. Sa carrière au point mort, il ne s’est pas laissé abattre et s’est intéressé à d’autres domaines comme la restauration et la politique avant que la télévision ne lui ouvre (légèrement) à nouveau les bras. En plus de participer à des émissions de divertissement comme “Strong Heart”, il a co-animé l’émission “Coming Out” diffusée sur la chaîne tvN en 2008. Cette émission avait pour but de montrer à quelle réalité l’homosexualité correspondait dans la Corée d’aujourd’hui avec des invités, citoyens lambdas, qui faisaient leur coming out. Les audiences étaient moyennement bonnes mais n’étaient pas catastrophiques.

Conscient d’être l’exception qui confirme la règle du silence ( à ce jour il est toujours considéré comme le seul acteur ayant fait publiquement son coming out), Hong Suk Cheon est généralement discret sur sa vie privée mais ne la cache pas pour autant. Invité de l’émission “Shocking” du 14 mars sur la chaîne Channel A, il a révélé qu’il avait un petit ami.

L’animateur Tak Jae Hoon a poursuivi la discussion en lui demandant des exemples d’endroits pour passer un rendez-vous tranquille. “On se voit à la maison ou au restaurant, on voyage aussi à l’étranger,” a expliqué Hong Suk Cheon qui a aussi dévoilé que son petit ami était dans la vingtaine. “Il m’appelle “hyung” et nous utilisons le langage formel pour s’adresser l’un à l’autre.”

Au cours de l’émission, il a aussi raconté quelques anecdotes de son enfance et adolescence. Il s’était déjà livré à cet exercice quelques jours plus tôt dans l’émission “Star Special Seminar Show” diffusée sur la chaîne tvN le 25 février. Ainsi, il avait évoqué des épisodes marquants de sa vie comme le fait qu’il était conscient de son homosexualité depuis l’enfance sans pouvoir mettre un mot sur ce qu’il ressentait. En grandissant, il a même eu des petites amies.

C’est à l’université qu’il a fait un premier coming out au près d’amis proches et d’un professeur qui l’ont soutenu et encouragé à poursuivre son rêve de devenir acteur. Les réactions furent différentes lors de son coming out impromptu en 2000 comme expliqué ci-dessus.

S’il reconnaît être heureux de ne plus vivre dans le mensonge, Hong Suk Cheon pense que faire son coming out dans la société coréenne d’aujourd’hui reste encore difficile. L’homosexualité est encore largement perçue comme un choix et donc un mauvais choix en l’occurrence mais pas irréversible. Il suffit de “vouloir changer” pour mener une vie suivant le modèle hétérosexuel. Le suicide est l’alternative la plus extrême pour ceux qui n’arrivent pas à faire face à la pression sociale.

En expliquant la différence entre homosexualité et transsexualité, il a raconté qu’on lui demandait parfois pourquoi  il ne changeait pas de sexe, comme la célèbre Harisu. “Je suis un homme qui préfère les autres hommes,” répond-il généralement, mais cet exemple souligne encore la confusion que le sujet représente. D’ailleurs, en terme de désignation, le mot “homo” (호모) possède pour lui une connotation trop négative en coréen et il préfère le mot “gay” (게이).

Un autre moment fort de l’émission était le thème du sida. En décembre dernier, au détour d’un examen de santé de routine, son médecin lui a conseillé de faire un test de dépistage. “On m’a expliqué que si trois lignes rouges apparaissaient, ça signifiait que le test était positif et j’ai été sous le choc quand mes résultats ont révélé trois lignes roses. J’ai décidé de faire des tests complémentaires. Les 4 jours d’attente qui ont suivi m’ont semblé durer 40 ans.” Cette fois-ci, le test était négatif. “En apprenant le résultat, j’ai eu envie de tomber amoureux,” a-t-il conclu.

Devenu un exemple voire un symbole, Hong Suk Cheon ne semble pas être marginalisé par les autres célébrités de l’industrie du divertissement. Via Twitter, il publie régulièrement des photos prises avec ses amis comme Heechul et Siwon des Super Junior, les JYJ et autres.

Le succès de films comme “King and The Clown” avec Lee Junki en 2005, puis “Frozen Flower” avec Jo In Sung trois ans plus tard ou du drama “Life is Beautiful” en 2010 ont aidé à une prise de conscience sur l’existence de l’homosexualité dans la société coréenne, mais cela ne reste qu’une (petite?) amorce vers une évolution des mentalités.

A travers ces quelques apparitions à la télévision, Hong Suk Cheon veut continuer à montrer une image positive et à diffuser des messages de tolérance.

Sources: TV Report  + Hanguk Kyungje + Donga